Plus qu'une révolution, l'iPhone 6 est une évolution. Plutôt que de succomber à la tentation de la surenchère technologique, le nouveau smartphone de la marque Apple se pose en produit pensé dans sa globalité qui fait toujours figure de référence pour quiconque souhaite allier performance et simplicité d'utilisation. La formule au cœur du succès de la marque Apple

Un an avant sa mort, Steve Jobs jurait que personne ne voudrait acheter un téléphone qui ne tient pas dans la main. La marque Apple a finalement consenti à faire sauter ce verrou dogmatique avec l'iPhone 6 et son écran de 12 cm de diagonale (et plus encore avec l'iPhone 6 Plus).

Une poussée de croissance raisonnable

À la faveur de cette évolution naturelle, l'iPhone 6 est largement plus grand que l'iPhone 5S. Mais il s'accommode plutôt bien de cette modification de taille. Malgré ses 138,1 x 67 x 6,9 mm et son poids de 129 grammes, il affiche une ligne élancée qui n'est pas sans rappeler l'iPod Touch. Surtout, il reste parmi les plus petits smartphones hauts de gamme sortis récemment sur le marché.

En passant de 4 à 4,7 pouces, son écran LCD épouse la taille de celui du HTC One tout en restant moins imposant que ceux du Moto X de Motorola (5,2 pouces) et du Xperia Z3 Compact de Sony (5 pouces). Avec une définition de 1.334 x 750 pixels, il offre un rendu amélioré plus que satisfaisant, tant pour les angles de vision qu'au niveau du contraste, de la profondeur que de la luminosité, même s'il ne rivalise pas avec les monstres du secteur en Full HD comme le LG G3.

Faut il acheter l'iPhone 6
Retour à l'accueil